Soyons honnêtes, il y a beaucoup de rédaction de contenu pour les sites Web. Comme, beaucoup. Et vraiment, il n’y a que plus de choses à venir. Puisque tout le monde sait que le contenu est la « chose à faire », comment prendre l’avantage sur vos concurrents ?

La réponse réside dans la création d’un contenu de qualité pour la marque de votre entreprise. Un texte qui se lit bien, qui coule bien, qui divertit, qui répond aux questions et qui apporte une valeur ajoutée. Maintenant que nous avons établi cela, il est temps de faire face à la réalité votre écriture a besoin d’être travaillée, n’est-ce pas ? Alors, comment faire pour passer au niveau supérieur ?

La clé pour améliorer votre contenu est de réaliser qu’une bonne écriture ne se résume généralement pas à une accroche extraordinaire ou à une idée de sujet inédite.

La meilleure création de contenu est le résultat de la maîtrise des petites parties simples (et parfois fastidieuses) du processus d’écriture.

Il existe d’excellents outils d’aide à la rédaction en ligne qui vous permettent de rester concentré sur vos tâches, d’accélérer votre rédaction, de vérifier votre qualité, d’accroître votre responsabilité et même d’augmenter votre expérience.

Voici quatre outils de rédaction essentiels pour vous aider à améliorer votre contenu.

1. Grammarly

Si les gens ne vont pas nécessairement faire l’éloge d’un article pour son orthographe et sa grammaire, ils vont certainement condamner un article qui n’en a pas.

De petites erreurs apparemment évidentes dans votre contenu peuvent rapidement discréditer toute autre information utile que vous auriez pu fournir. Le problème est qu’il n’est pas toujours facile de repérer ces erreurs par soi-même.

Bien qu’il s’agisse ostensiblement d’un correcteur grammatical et orthographique, Grammarly va plus loin dans sa version payante en proposant des variations de mots et en vérifiant la structure et la voix des phrases.

Il remplit également ses fonctions partout sur le web, que ce soit sur Google Docs, Twitter ou Facebook. C’est un atout si vous souhaitez développer votre présence sur les médias sociaux, car cela vous aidera à créer des messages sans erreur. Lorsqu’il s’agit d’écrire, on ne peut jamais avoir trop d’outils pour aider à l’assurance qualité.

Grammarly est un outil gratuit et facile à utiliser que tous les membres de votre équipe peuvent utiliser pour améliorer la qualité générale, quel que soit le support en ligne sur lequel ils travaillent.

2. Hemingway Editeur

La création d’un contenu lisible vous permettra de vous distinguer. Un contenu lisible se passe de jargon en langage clair, ce qui garantit que le lecteur comprend le message qu’un article tente de transmettre.

Le contenu en ligne nécessite généralement des phrases plus courtes et des paragraphes plus petits, ce qui facilite la lecture et permet à l’œil de faire défiler la page web. Utilisez l’éditeur d’Hemingway pour tester la lisibilité de votre contenu. L’application gratuite classe le contenu et propose des suggestions d’amélioration. Le rédacteur détecte la voix passive, compte les adverbes (moins il y en a, mieux c’est) et indique à l’auteur si certaines phrases sont difficiles à lire.

N’oubliez pas que la « lisibilité » peut avoir des significations légèrement différentes en fonction de votre marché cible.

Bien qu’il s’agisse d’un excellent outil pour aider à garder les choses simples et fluides, il y a toujours des exceptions à la règle qui doivent être traitées si nécessaire.

3. Compteur de mots

De nombreux travaux sont accompagnés d’un nombre de mots prédéterminé. Rédigez 350 mots pour cet article de blog. Créez 1 000 phrases pétillantes pour cet article.

Wordcounter fait ce que son nom suggère : il compte les mots que vous créez. Il compte également les caractères, les phrases et les paragraphes. Mais, attendez, ce n’est pas tout ! Il mesure le niveau de lecture, ce qui vous permet de savoir si votre passage est facile à comprendre.

Wordcounter calcule même le temps de lecture et de parole. Vous voulez savoir combien de temps ce discours peut durer ? Wordcounter vous donnera une bonne idée.

Enfin, il peut vous aider à identifier les mots que vous utilisez trop souvent. Par exemple, j’ai analysé cet article dans le compteur et il montre que l’un de mes principaux mots est « contenu », saisi 16 fois. Enfin, 17 maintenant, mais qui compte… ?

4. Le dictionnaire inversé de One Look

En ce qui concerne la répétition des mots, il suffit de peu de choses pour que vos lecteurs commencent à compter. La répétition de mots (ou d’idées) est un moyen infaillible de ralentir vos lecteurs et d’interrompre le flux de votre écriture. Après avoir identifié les mots répétés, vous devez encore trouver des synonymes pour les remplacer.

Le dictionnaire inversé One Look peut vous y aider. Cet outil est comme un dictionnaire des synonymes sur des stéroïdes. Vous pouvez l’utiliser pour découvrir des listes de mots similaires, mais le plus grand avantage de One Look est la possibilité de rechercher des mots par leur définition.

Par exemple, si tout ce que vous avez trouvé comme description est « petit bateau », un thésaurus standard pourrait vous rediriger vers « voilier » ou ne pas fournir de synonyme du tout.

Avec One Look, vous pouvez choisir parmi plus de 100 possibilités renvoyées, y compris les noms propres de divers types de petits bateaux, notamment skiff, canoë et chaloupe.