Parce qu’il y a 40 000 requêtes de recherche par seconde sur Google. Cela représente plus de 3,5 milliards de recherches par jour. En outre, nous savons qu’il y a de fortes chances que les clients potentiels de votre entreprise utilisent les moteurs de recherche pour trouver vos produits, vos services ou pour rechercher des informations.

Si vous n’utilisez pas les techniques de référencement pour atteindre le haut des résultats, il est essentiel d’y prêter attention car vous passez à côté de trois choses :

Trafic vers votre site web

Plus de la moitié du trafic d’un site web provient des moteurs de recherche. C’est impressionnant, si l’on considère que 10 % vont aux quotas de publicité payante et seulement 5 % aux médias sociaux (réseaux sociaux).

Revenu

81 % des consommateurs et 94 % des clients B2B effectuent des recherches en ligne avant d’effectuer un achat.

Les personnes que vous dirigez vers votre site par le biais de la recherche organique peuvent se transformer en clients payants. Toutefois, pour faire partie des entreprises dont 40 % du chiffre d’affaires moyen provient des moteurs de recherche, vous devez mettre en place une stratégie de référencement.

Clients

Une présence dans les moteurs de recherche peut vous aider à attirer les clients locaux vers votre magasin ou votre adresse professionnelle. Les smartphones permettent de naviguer sur l’internet de manière rapide et efficace, notamment pour 82 % des utilisateurs qui effectuent des recherches avec des filtres « près de chez moi » lorsqu’ils recherchent un service ou un produit.

Facteurs de classement dans Google

Il existe de nombreux facteurs que Google prend en compte pour améliorer le classement de votre page, dont certains sont présentés ci-dessous.

  • Temps de domaine : longueur du nom de domaine, extension TLD, certificat SSL, etc.
  • Utilisation des mots-clés dans le domaine : correspondance exacte, correspondance partielle des mots-clés, etc.
  • Métriques sociales : nombre/qualité des retweets, partages sur Facebook et autres réseaux sociaux.
  • Utilisation et trafic des utilisateurs : mesures d’engagement des données SERP, données sur le parcours des clics, signaux de trafic, utilisation des visiteurs, quantité/diversité des requêtes/CTR, au niveau des domaines et des pages.
  • Niveau du domaine : utilisation de la marque hors ligne, mentions de la marque, actualités, médias, données d’utilisation du navigateur du site, association d’entités, etc.
  • Caractéristiques et capacités : engagement du contenu, lisibilité, balisage, vitesse, balisage de données structurées, HTTPS, etc.
  • Mesure des mots-clés et du contenu : score de pertinence du contenu, optimisation des mots-clés sur la page.
  • Métrique des liens : Page Rank, mesures de confiance, quantité de liens de domaine racine, liens, distribution du texte d’ancrage, qualité des sources de liens/spam, etc.
  • Autorité du domaine : basée sur des mesures de liens/citations, la quantité de liens, la confiance, le PageRank du domaine, etc.